17 février 2020

Tricotez et adoptez le coorie

Le Coorie sans se ruiner ? Aller nager, créer un herbier, admirer les étoiles à la nuit tombée... et bien sûr, tricoter.

Une belle manière de découvrir l’Ecosse est de se plonger dans Le livre du Coorie, écrit par Gabriella Bennet et publié aux Editions First.

Le mot “Coorie” vient du vieux gaélique còsagach, qui signifie « douillet », «confortable ».

L’auteure raconte qu’« en Ecosse, on sait qu’on est en bonne compagnie quand des amis ou des proches vous font une petite place sur le canapé et qu’ils vous invitent à venir faire coorie. Blotti entre eux, vous vous sentez peut-être un peu à l’étroit, mais au moins, vous vous sentez bien. On peut visualiser une pièce très agréable, éclairée par des flammes virevoltantes. C’est dans cet endroit précis que l’on va aller se réfugier ». 

Et l’une des manières de faire coorie est.. de tricoter ! Vous l’avez deviné !

Après une grande et belle balade, le long d’un canal, d’une rivière ou sur un sentier de forêt, rentrez au chaud, installez-vous confortablement dans votre fauteuil préféré et tricotez, respirez, savourez.

Le livre du Coorie, de Gabriella Bennett, Editions First.

Partagez avec vos amis

Recent articles

L’histoire d’un fil

Chaque fil Plassard a été sélectionné avec soin et passion. Découvrez avec Céline Lafond, chef de produits, et Virginie Piconnet, directrice artistique, les coulisses qui racontent toute l’histoire de la belle laine que vous aimez tant.

Partagez avec vos amis