A la rencontre d’Isabelle Kessedjian

Lorsqu’Isabelle Kessedjian craque sur un fil, il ne se passe pas plus d’une journée entre le moment où elle tient la laine entre ses mains et celui où elle termine son ouvrage. Une véritable « crochet addict  » !

 

Crédit photo : Isabelle Kessedjian

 

Avec 1 pelote de TOP, la talentueuse créatrice a crocheté, en 4 heures environ, un sac absolument craquant, dont les explications sont à télécharger gratuitement sur le site. Youpi ! Merci Isabelle !

 

Crédit photo : Isabelle Kessedjian

 

 

J’ai profité de cette création vitaminée pour poser quelques questions à Isabelle Kessedjian.

 

Quand as tu commencé le crochet ? 

Lorsque j’avais environ 6 ans, grâce à mes deux grands mères. L’une était aveyronnaise, et crochetait et tricotait beaucoup ;  l’autre arménienne, imprégnée par une culture où l’on a l’habitude de transmettre aux enfants l’art de broder, coudre, tricoter, crocheter…

A l’adolescence, durant l’été, je réalisais des accessoires : trousses, sacs,  pochons pour les billes de mon frère…

Qu’est ce qui te plaît tant dans le crochet ?

C’est une technique nomade, que l’on peut pratiquer partout… et que l’on peut interrompre à n’importe quel moment – il suffit de tirer sur son fil, pour obtenir une grosse boucle -. Pas de rang à terminer, comme pour le tricot 😉

Et pour moi qui ai fait des études de publicité axées sur le volume, l’idée de pouvoir réaliser des formes et des objets en 3D me plaît énormément.

Pourquoi as-tu craqué sur note fil TOP ? 

Cette grosse pelote m’a tout de suite attirée. Et j’aime l’idée de pouvoir créer 1 ouvrage avec 1 pelote, qui coûte 13,90 euros. C’est plus que raisonnable comme budget.

Comment as tu eu l’idée de réaliser ce sac ?

Lorsque j’ai vu ce fil, j’ai décidé de me lancer un défi : « Isabelle, avec cette belle pelote jaune, tu vas crocheter … un sac ! »

J’ai commencé par réaliser le fond  ; puis j’ai monté les mailles du sac ;  j’ai ensuite pris l’autre bout de la pelote, pour crocheter les anses. ; enfin, j’ai terminé les rangs du sac, de manière à finir entièrement la pelote.

Quels sont tes fils Plassard préférés  ?

Week-endGagnante et le célèbre Alpaga ! Ces 3 qualités offrent tant de beaux coloris !

Crédit photo : Isabelle Kessedjian

 

5 petites choses sur Isabelle 

Quel est ton film du moment ?

La ligne verte, de Frank Darabont

Quelle est la chanson qui te trotte dans la tête ?

 Les airs de Moriarty, que j’adore, ainsi que les balades irlandaises.

Quelle est ta pâtisserie préférée ?

La tarte au citron meringuée

Un animal de compagnie ?

Gigi, mon chihuahua

Une astuce crochet à recommander ?

Lorsqu’on souhaite doubler un fil, avec une seule pelote, il faut en fait attraper la première extrémité, celle autour de laquelle s’est enroulée la pelote ; la tirer puis mettre ses doigts dans sa pelote, afin de sortir l’autre extrémité. Crocheter les deux fils en même temps.  Avec cette technique, le fil se déroule tout seul et la pelote ne tourne pas sur elle-même !

Je ne sais pas vous, mais ce sac me fait de l’oeil. Et je ne vais pas attendre très longtemps avant de commencer le mien…

2 réflexions au sujet de « A la rencontre d’Isabelle Kessedjian »

Les commentaires sont fermés.

Les derniers posts Plass'au Tricot