Une maille à l’endroit

Peut-être faites-vous déjà partie des habitués ? Sinon, poussez la porte de ce temple de la laine !

Oui, poussez sans tarder la porte de ce temple de la laine ! Ou plutôt de CES temples car Paris compte déjà 5 boutiques Une maille à l’endroit. Dernière née ? Celle de la rue de la Pompe, dans le 16e arrondissement.

Pour ma première visite, j’ai choisi le magasin de la Rue Monge, dans le 5e, qui a ouvert en septembre 2014.

Dès qu’on entre, on se dit : Waaaaaw ! Puis : Gloups (parce qu’on est venu avec un sac à main. Et que dans le sac, il y a un portefeuille. Et que dans le portefeuille…. il y a une carte bleuuuuue.)

Mais franchement, acheter de belles pelotes est toujours un excellent investissement car :

1/on n’a jamais assez de laine, c’est bien connu.

2/ ramener des couleurs et de la douceur à la maison remplit de JOIE. Et la joie c’est bon, la joie c’est précieux, la joie c’est vital.

3/on avait justement besoin d’un écheveau bleu roi pour tricoter un châle à Biboushka

C’est Christine Russel qui a eu l’idée de créer ces lieux de perdition joyeuse. « Quand j’ai ouvert les boutiques, je me suis dit : la star, c’est la laine. J’ai voulu mettre en avant les pelotes en jouant sur les qualités, les matières et les couleursD’où le choix de tapisser les murs de casiers en chêne massif. J’aime les beaux matériaux et il me semblait naturel d’associer le beau au beau ! 

Beau+beau = beau !

Christine

 

Dans les boutiques Une maille à l’endroit, on trouve uniquement des fils de qualité, provenant majoritairement de filatures françaises. Coton, laine, soie, angora, alpaga, cachemire… Une belle sélection de pelotes, rangées de gauche à droite, des plus petites aiguilles aux plus grosses. Super clair ! Et super beau mais ça, je l’ai déjà dit.

Plassard fait partie des marques que l’on peut y trouver.  Alpaga, Trappeur, Datcha, Et Après…  Des fils choisis pour leurs qualités naturelles (tout comme les laines Fonty, qui y sont aussi !). D’ailleurs, Christine tricote en ce moment même un petit pull en laine Et Après, pour son filleul. Tiens tiens …

Laine Et après, dans son joli casier

 

Tous les matins, chaque boutique propose son cours de tricot, animé par la responsable des lieux. Rue Monge, c’est Anne qui accueille et encadre les futures mamans qui souhaitent apprendre à tricoter, les jeunes grands-mères ravies de refaire danser les aiguilles pour leurs petits enfants et les vieilles mamies heureuses de retrouver un lieu chaleureux où l’on vend de la belle laine. «  Les débutantes côtoient les tricoteuses expérimentées et ce brassage crée une vraie émulation, raconte Christine. Chacune s’inspire un peu de sa voisine, les expériences se mélangent dans une ambiance très agréable. »

Anne

Des échanges bienveillants, des conseils éclairés et toujours une place pour la prise de risque. Christine et Anne invitent volontiers leurs clientes à mixer les fils et les couleurs, pour obtenir des rendus originaux et des ouvrages créatifs. Sortir des sentiers battus, tel est le défi qu’elles aiment lancer !

 

Alors ? On se retrouve à la boutique bientôt ?

 

5 petites choses sur Christine Russel

Votre dernier livre coup de cœur  ?

« 3 amis en quête de sagesse » de Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard

pour toutes les questions qu’on se pose et qu’on ne résoudra peut-être jamais…

La chanson qui vous tourne dans la tête en ce moment ?

« Liberté » des Enfoirés

Votre astuce tricot favorite ?

Toutes celles que je ne connais pas encore…

Votre pâtisserie préférée ?

La tarte au citron de ma fille

Un animal de compagnie ?

Mon Golden Retriever, disparu trop tôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les posts Plass'au Tricot