18 juillet 2022

Quel fil utiliser pour tricoter un macramé ?

Technique de tissage de nœuds, le macramé permet de confectionner décorations, suspensions ou encore bijoux. Avec quels fils Plassard pouvez-vous pratiquer ce loisir DIY addictif ? Suivez nos conseils, pour un été créatif.

Si vous aimez tricoter et faire du crochet, c’est que vous appréciez créer à l’aide de beaux fils. Avez-vous déjà testé le macramé ?
Une activité idéale si vous êtes fan de décoration DIY. Avec un fil, un cordon, une corde ou une ficelle, il est possible de réaliser de nombreux projets. Mais vers quel fil pour macramé se tourner ?
Chez Plassard vous avez l’embarras du choix, en fonction de ce que vous voulez créer. Variez les couleurs, les matières et les épaisseurs, pour votre plus grand plaisir.

OUZO, un fil 100 % naturel

Si vous avez pour projet de faire un porte plante à suspendre comme déco murale ou sur une poutre, optez pour notre fil OUZO, composé à 70% de jute et 30% de coton. Ce fil existe dans une gamme de 5 nuances épicées et profondes. « Vous pouvez apporter de la matière au fil en glissant des grosses perles au fur et à mesure, recommande Isabelle Martin, responsable de la boutique de Vichy. Ouzo est également adapté pour faire des corbeilles ou des sacs qui auront une bonne tenue ». Pensez aussi aux fils BIOCOLOR et COCKTAIL qui offrent une palette de couleurs très gaies et estivales.

OUZO, un fil 100 % naturel
OUZO, un fil 100 % naturel
Merci à @lafabriquedevic pour son partage et ses sublimes créations.

Quel fil pour macramé ? GONG pour un joli bracelet

Et pour faire un bracelet ? Ou des boucles d’oreilles ? Quel fil pour macramé ? Le fil naturel GONG s’avère parfait. Élaboré à partir des plus belles fibres de coton d’Egypte, Gong est un 100% coton d’Egypte mercerisé gazé, qui existe dans 27 coloris. De quoi confectionner de nombreux bijoux DIY.

Pour les attrape-rêves, craquez pour un fil brillant

Pour celles et ceux qui ont décidé de réaliser un attrape-rêve, les fils SIDERAL et OLYMPIE vous raviront, en complément d’un cordon plus neutre. L’origine de l’attrape-rêve est attribuée aux tribus amérindiennes, qui avaient inventé cet accessoire aujourd’hui tendance pour éloigner les mauvais songes. Olympie est un fil brillant qui rendra la création encore plus poétique et qui sait… magique.

Merci à @ppartisanat_macrame pour son partage et ses sublimes créations.

Une belle décoration murale en macramé

« Pour les tentures murales, je propose GEISHA, un fil 100% bourrette de soie, à travailler dans un tambour en bois pour faire différents nœuds (simples, plats, alternés plats, à tête d’alouette, médians …). Continuer ensuite sa réalisation en dehors du tambour et finir par des franges » indique Isabelle Martin.

Quel matériel en dehors du fil ?

Nous avons répondu à la question : quel fil pour macramé. Mais quel matériel est-il également important de réunir ? Des épingles à tête, une paire de ciseau, un mètre ruban ainsi que des anneaux en rotin ou en acier pour les suspensions vous seront bien utiles. Sans oublier des perles, de diamètres plus ou moins grands. Ajoutez des baguettes en bois pour la réalisation de décorations murales en macramé, une tenture ou une suspension. Il peut s’agir aussi de bois flotté trouvé sur la plage ou d’une belle branche dénichée lors d’une balade en forêt. Enfin, procurez-vous de l’amidon pour raidir les franges de votre ouvrage.

Comment réaliser un ouvrage en macramé ?

Comme pour le tricot ou le crochet, commencez par un niveau facile, des nœuds simples, puis, petit à petit, lancez-vous dans des nœuds plus corsés.
Pour réaliser un nœud simple en macramé, pliez le fil pour faire une boucle, glissez les extrémités des fils dans la boucle et serrez la boucle formée.
Le nœud tête d’alouette permet de suspendre les cordelettes à un support. Pliez la corde en deux et placez la petite boucle sur l’anneau ou le bâton. Enfilez ensuite les extrémités de la cordelette dans la boucle et tirez avec conviction !

Pour vous aider à trouver toutes les informations sur les techniques et modèles n’hésitez pas à consulter les livres sur le macramé que vous trouverez sur notre site.

L’origine du macramé

Savoir tricoter un macramé c’est bien… mais être incollable sur le sujet c’est encore mieux ! Savez-vous ce que signifie ce mot ? Macramé viendrait de l’arabe Migramah, traduit par « frange ornementale ». C’est chez les Perses que cette technique de tissage serait née, avant de séduire des tisserands du Moyen-Orient au XIIIe siècle. Le macramé aurait ensuite voyagé jusqu’à l’Europe, puis serait allé conquérir l’Amérique.

Allez, à votre macramé ! Vous allez adorer.

Partagez avec vos amis

Recent articles