Mica par-ci, Mica par-là

OuhhhHH ça sent la fin de l’hiver, vous ne trouvez pas ? Et moi, ça me donne envie de crocheter. J’ai trouvé mon bonheur avec le fil Mica, un mélange de coton et d’acrylique, agrémenté de lurex doré (pour le fil vert) ou argenté (pour le fil blanc), qui se travaille en 3 ou 3,5.

Dans le dernier catalogue Printemps Eté, j’ai découvert ce qu’on pouvait réaliser avec ce fil. Ce pull sans manche par exemple :

Pull sans manches à pt fantaisie ajouré en Mica de Plassard

Ou ce châle (bon, il est tricoté et non crocheté, ok… mais ça ne change rien. Mes aiguilles ne sont pas loin, qu’est-ce que vous croyez ;o)

Châle ajouré en Mica de Plassard

Je me suis lancée dans des ouvrages un peu plus modestes, je l’admets. Mais ce que je peux dire, c’est que le fil Mica est inspirant.

Mica de Plassard coloris 51

J’ai eu envie de faire plein de choses ! Mon crochet aussi s’est mis à frétiller en pensant à toutes les mailles serrées et les brides qu’il allait créer.

On a commencé par les petits cadres que j’adore, à suspendre sur le mur ou à coller en guise de carte de naissance.

J’ai suivi les tutos des blogs Pomme coing et Batman et Bobines, en utilisant des bracelets indiens.

 

Et puis… j’ai décidé d’attaquer la corbeille de coraux d’Anisbee, dont le tuto se trouve dans le livre Crochet déco. J’ai fait le petit format.

Le fil Mica met en valeur toute la délicatesse et la finesse de cet ouvrage. Pendant un moment, j’ai eu l’impression de fabriquer de la dentelle.

 

Pour rigidifier la corbeille, j’ai plongé l’ouvrage dans un sirop chaud à base de sucre et d’eau (petite question pour celles et ceux qui l’ont déjà fait : rassurez-moi, le sucre ne fond pas en plein soleil d’été ??!! ) et je l’ai déposé sur un bol, posé à l’envers. J’ai laissé sécher une après-midi. Une nuit. Puis toute une journée. Vous connaissez mes talents de mathématicienne ! Je retiens 2 et je divise par la racine carrée de Pi moins 25 grammes… cela fait donc… Une trentaine d’heures.

J’ai encore quelques progrès à faire dans la réalisation des coraux (formés par les pointes de l’ouvrage) mais je suis plutôt contente et j’ai envie d’en refaire d’autres !

A offrir, c’est super non ?

 

4 réflexions au sujet de « Mica par-ci, Mica par-là »

  1. Quelles jolies créations!!!! J’adore vos méthodes de calcul, à une virgule prêt, j’ai la même méthode…..
    Cette corbeille corail en blanc serait du plus bel effet sur la table des mariés, remplie de dragées, bien évidemment!
    Merci de nous émerveiller et de nous faire envie!!!!
    Bon après-midi ensoleillé

    PS:Je suis allée aux promos, et j’ai encore craqué…. Bon, je retourne à mes aiguilles, y a du boulot!

    1. Bonjour Fabienne, AAhh je suis ravie d’apprendre que je ne suis pas la seule à prendre quelques détours pour tomber sur le bon résultat (c’est ce qui compte après tout). Merci pour votre mot, à très bientôt
      PS : Vous avez eu bien raison de craquer aux dernières promos. Rien de mieux que des nouveaux fils pour fêter le printemps dignement.

  2. Comme elle est jolie cette petite corbeille. Ça me donne envie d’en faire plusieurs de différentes tailles pour en faire des vide-poches.
    C’est vrai que ces réalisations nous changent des lainages et annoncent le joli printemps.
    Merci.

    1. Bonjour Eve,
      Oui, je vous encourage à vous lancer ! Réaliser ces vide-poches est un vrai plaisir et le résultat a le mérite d’être joli ET pratique. Que demander de plus ? Variez les tailles et tentez la couleur (je vais d’ailleurs essayer de faire une grande corbeille avec notre fil Victoire, qui se décline en 12 coloris).
      Enjoy Spring !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les posts Plass'au Tricot