13 juin 2022

Comment initier son enfant au tricot ?

Si le tricot fait partie de votre vie, peut-être avez-vous envie de transmettre cette passion à votre enfant ou à vos petits-enfants ? Voici tous nos conseils pour les initier à ce beau savoir-faire et à l’amour des mailles.

Avez-vous des souvenirs du moment où vous avez fait la découverte du tricot étant jeune ? Votre grand-mère vous expliquait-elle alors les secrets de la danse des aiguilles à tricoter ? Ou bien était-ce votre mère, une voisine, une amie de vos parents ? Celles et ceux qui ont eu la chance de bénéficier d’une initiation durant leur enfance, en gardent souvent un bon souvenir, qu’ils aient décidé par la suite de poursuivre cette initiation ou non !

A partir de quel âge l’apprentissage du tricot est-il recommandé ?

Apprendre à tricoter à un enfant ? Oui, mais pas trop tôt. S’il est trop jeune l’enfant débutant risque de se décourager et d’être un peu dégouté par cette activité qui demande une bonne dextérité.
7/8 ans est selon nous l’âge idéal pour se familiariser avec la laine, être en mesure de bien comprendre le montage des mailles, faire preuve de concentration et de patience et ne pas baisser les bras si une erreur de point s’invitait sur un rang. Ce qui risque d’arriver plus d’une fois.

Un modèle facile, pour une initiation au tricot réussie

Transmettre un savoir-faire à une jeune personne n’est pas forcément facile. L’un des secrets est de bien choisir le modèle pour débuter. Un ouvrage sans difficultés et rapide à exécuter, voilà le secret. « Il peut s’agir d’une écharpe au point mousse, car c’est très simple, sans augmentations ni diminutions, conseille Véronique, responsable de la boutique Plassard de Saint-Egrève (38). Ou un modèle pour poupée. Ce qu’il faut, c’est débuter par un projet qui ne demande pas trop de temps, pour que l’enfant aille jusqu’au bout, sans se lasser ».

Pour apprendre à tricoter à un enfant, optez-donc pour le point de base : le point mousse. Pour cela, se munir des aiguilles et tricoter toutes les mailles à l’endroit (1 côte mousse = 2 rangs).

Echarpe à franges 152-20

L’idée de faire une écharpe en laine plait à votre chérubin débutant ? Apprenez-lui à monter 24 mailles, avec des aiguilles 5. Et c’est parti pour le point mousse, durant le nombre de rangs suffisants pour que l’écharpe ait la longueur souhaitée.

Nos conseils pour initier son enfant au tricot

Organiser un atelier de découverte avec un(e) ami(e) peut être une bonne idée pour apprendre à tricoter à un enfant. Les deux camarades pourront ainsi apprendre ensemble, s’entraider ou se lancer des défis. « Celle qui réussit à faire 5 rangs sans lever le bout de son nez a gagné un point ! ». Une façon plus ludique de transmettre ce précieux savoir-faire.
« Je recommande également de venir avec son enfant en boutique, pour le laisser choisir le type de fil qu’elle ou il tricotera et le coloris pour lequel elle ou il aura un coup de coeur », ajoute Véronique.
Idée ? La laine ADDICT, BASIC ou DATCHA. Plus le fil sera simple et sec (ni poilus, bouclés ou autre fantaisie), avec une bonne torsion (évitez le fil mèche qui se délitera si votre enfant tire trop dessus ou tricote trop serré, ce qui est fréquent lorsqu’on débute), mieux ce sera.

Venir en magasin peut aussi être l’occasion de participer à un cours de tricot. « Nous accueillons 3 ou 4 fois par mois une intervenante extérieure, qui donne un cours de tricot, raconte Véronique. Il arrive qu’elle vienne le mercredi. » Une bonne idée de cadeau d’anniversaire à faire à votre enfant ou une chouette récompense après un bon trimestre à l’école !

Les accessoires pour débuter

Pour un enfant qui souhaite être initié au tricot, une paire d’aiguilles rectilignes n° 4 ou n° 4,5 de 17 cm de longueur ou des aiguilles circulaires n° 4 ou n° 4,5 avec un câble, court de préférence (une vingtaine de centimètre) serait l’idéal. L’avantage des aiguilles circulaires – qui peuvent tout à fait être utilisées pour travailler en rectiligne ! – est qu’elles sont courtes, donc plus faciles à manier. De plus, l’enfant apprend à tricoter directement avec l’accessoire qu’il utilisera par la suite.
Choisissez également une jolie trousse, dans laquelle ranger une petite paire de ciseaux de couture, un mètre ruban et une aiguille à laine. Un crochet en bambou peut aussi être utile pour rattraper une maille perdue !

Tricotin et tricot mains

Une bonne initiation au tricot peut également passer par le tricotin. Ce cylindre creux, coiffé de 4 crochets dans lesquels passer la laine fait souvent le bonheur des enfants débutants à la recherche d’un outil facile à utiliser. Et pourquoi ne pas apprendre à travailler la maille avec ses doigts ? Comme le présente très bien le livre Tricoter avec les doigts en s’amusant, « Il vous suffit d’un peu de fil et de vos doigts agiles pour réaliser des accessoires mode et des objets déco uniques ». 

TRICOTER AVEC LES DOIGTS EN S’AMUSANT

Pourquoi initier son enfant au tricot est une très bonne idée

Transmettre l’art de tricoter à un enfant présente plus d’un avantage car les bienfaits de ce loisir créatif sont nombreux. Pour un(e) jeune tricoteur(se), manier les aiguilles est l’occasion de faire l’apprentissage de la concentration, de l’application, de la patience. Mais aussi de la persévérance : continuer après une erreur, ne pas baisser les bras, aller jusqu’au bout de son projet. Tricoter, c’est passer un moment au calme, sans écran, en appréciant de voir son ouvrage grandir, maille après maille. Transmettre l’art du tricot, c’est offrir à celui qui le reçoit la chance de faire quelque chose de ses mains. Un ouvrage dont il ou elle pourra être très fier(e), ce qui est excellent pour l’estime de soi.

Partagez avec vos amis

Recent articles