Anne Plassard

Une é-vi-dence. Le premier post de ce blog
ne pouvait pas avoir d’autre sujet que « Madame Plassard ».
Et je suis sûre que vous serez d’accord avec moi.

Anne Plassard donc.
Qui passe son enfance dans la filature de son grand père, Charles Plassard, à Varennes Sous-Dun. Un ancien moulin datant de Louis XIV, situé dans un cadre magnifique. Une campagne vallonnée, verte. Parsemée de superbes églises romanes. Une région dont elle apprécie aujourd’hui l’authenticité.

C’est sa maman qui lui apprend à tricoter, vers l’âge de 7 ans. Anne Plassard s’amuse alors avec sa sœur à confectionner des cache-nez pour ses poupées et des écharpes pour les écureuils (Essayer de leur mettre ensuite ? Toute une aventure !).

« La matière première m’a toujours beaucoup plu. La transformation de la laine, tout ce que l’on peut en faire… Dans les années 70, des tisserands passaient à la filature pour montrer ce qu’ils réalisaient avec nos laines. J’ai découvert que ce qu’on pouvait faire en terme de créations ou d’interaction de couleurs était infini ! ça m’a vraiment passionnée. Par la suite, j’ai effectué des stages de teinture végétale, de tissage… »

Anne Plassard intègre l’entreprise familiale en 1981 et en prend la direction 8 ans plus tard.
Les journées sont bien remplies : réunion avec Virginie, la directrice artistique, et Hamish, le graphiste (qui a travaillé nuit et jour pour vous offrir le nouveau blog Plassard !! quel beau boulot n’est ce pas !!) ; un tour à la boutique de laines de l’usine ; validation du catalogue 118 spécial enfants ; lancement de l’opération CupCake (intrigant n’est ce pas ? Sujet du prochain post c’est promis !)…
Mais en rentrant chez elle le soir, Anne Plassard prend toujours le temps de tricoter un peu. Que voulez vous, quand on est passionnée ! « J’aime beaucoup les matières naturelles comme la Mèche XXL, qui se tricote avec du 12 ou même du 15 pour faire des chèches ou des grandes vestes larges dans lesquelles s’envelopper. Et les fils simples que l’on peut tricoter en déjaugé me plaisent aussi énormément. Musette par exemple. Un fil que l’on tricote habituellement en 2,5/3 et que je travaille avec des aiguilles 5. »
L’ouvrage du moment ? Un chèche en laine Majya, qu’Anne Plassard tricote … pour elle !

Anne Plassard

5 petites choses sur Anne Plassard

Une chanson qui vous tourne dans la tête en ce moment?

Plutôt un air d’opéra. Celui de Carmen.

Votre dernier livre?

L’intranquille, de Gérard Garouste que je recommande ! C’est l’autobiographie d’un peintre contemporain, aussi appelé « le peintre fou », dont les œuvres sont connues dans le monde entier et qui est actuellement exposé à la Fondation Maeght, à Saint-Paul-de-Vence.

Des animaux de « compagnie » ?

Des lapins et des poules

Votre pâtisserie préférée?

Les choux à la crème

Votre astuce tricot favorite ?

Le grafting

7 réflexions au sujet de « Anne Plassard »

  1. Quelle belle surprise ce nouveau blog qui commence très bien.
    Et Anne Plassard a eu beaucoup de chance de grandir entourée de toutes ces couleurs. Bravo à elle d’avoir su prolonger cette tradition familiale.
    Continuez à nous raconter de jolies histoires de laines.

    1. Merci pour ce message si enthousiaste EvedeBourgogne, cela fait chaud au coeur. De jolies histoires de laine, nous continuerons à vous en raconter beaucoup d’autres ! A très bientôt

  2. C’est toujours un plaisir que de découvrir les nouvelles qualités Plassard, les idées et les modèles du plus intemporel ou plus contemporain. Le point fort de Plassard : l’originalité et les couleurs. Mon fil préféré : l’alpaga dans toutes ses déclinaisons. Quelle belle aventure familiale.

  3. Les fils Plassard sont parmi mes préférés et je suis heureuse de parcourir le site, de découvrir les fils, si originaux, et les modèles extraordinaires !
    Quel plaisir de partager, par media interposé (hélas), l’enthousiasme de toute léquipe !
    Mon rêve: pouvoir aller sur place, et prendre un « bain » dans le magasin d’usine !
    J’ai vécu dans la région lilloise, nostalgie de ces couleurs et textures! plus tard je fréquentais le magasin d’une filature à proximité de Paris, enchanteur!
    A bientôt, peut-être !

    1. Merci pour votre mot, que nous avons découvert avec grand plaisir. En attendant de vous rencontrer un jour à Varennes-sous-Dun (mais oui ! venez !), nous vous souhaitons de belles aventures tricotesques et colorées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les posts Plass'au Tricot